Courir à 40 ans et plus, quelle idée de reprendre ou faire du sport à la quarantaine. Faites le pari de débuter le running après 40 ans avec des motivations pour progresser et de continuer.

La découverte de la course à pied après 40 ans est souvent synonyme de bonnes résolutions et un changement radical de certaines mauvaises habitudes mais il est nécessaire de respecter une bonne méthode pour etre sûre que le running sera bien vécue dans la durée.

Faites valider la non contre indication à la pratique du Running et Trail par votre médecin.
Toutes les courses organisées en France exige que chaque athlétes qu'il soit un parfait débutant ou marathonien expérimenté ou cent bonnard ai un certificat médical certifiant la non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition (Hors licenciés de la FFA).

Les accidents sont rarissimes mais il est important, surtout lorsque l’on décide de reprendre le running ou le trail sur le tard, de consulter au préalable son médecin.
Un électrocardiogramme ou un test d’effort, permettent de valider la pratique de cette discipline et de se libérer du moindre doute.

Acheter un équipement de qualité, des progrès gigantesques ont été achvés ces 30 derniéres années pour permettre aux coureurs à pied de tous niveaux de pratiquer leur discipline dans un maximum
de confort et de sécurité.

Choisir un modèle de chaussures en fonction de son type de foulée, de sa corpulence ou de la nature du terrain d’entraînement (bitume ou chemin) et n’hésitez pas à demander conseil à un vendeur ou aupres d'autres coureurs expérimentés.

En ce qui concerne les vétements, préférez des matières dites techniques, apportant une bonne isolation thermique tout en assurant l’évacuation de la sueur.
Au cours des mois froids, pensez à protéger vos extrémités avec des gants, bonnet qui se révèlent vite essentiel lorsque le thermomètre chute.
Toujours avoir de l'eau avec vous, c'est obligatoire.

Quand on débute en course à pied, il est important de faire preuve de modestie et de ne pas avoir honte de faire dans un premier temps des footings courts et peu rapides.

La seule chose à garder en tête est le kilométrage hebdomadaire qui ne doit pas augmenter de manière trop brutale en respectant des paliers d’environ 10% afin de limiter les risques de blessures.
Pour commencer vius pouvez alterner du trot et de la marche rapide pour d’augmenter la durée des entraînements sans générer de fatigue trop grande ni de mauvaises sensations à l’effort.

Il faut également changer régulièrement votre parcours afin d’éviter la routine et la lassitude. Eviter dans un premier temps la musique qui dénature la relation entre le coureur et sa respiration.
Courir longtemps et avec de bonnes sensations ne se fait pas du jour au lendemain. L’entraînement, à défaut d’être quotidien surtout les premiers temps doit d’être régulier. On estime généralement que trois séances hebdomadaires constituent un bon départ.
Le maître mot quand on pratique la course à pied est est d'être assidu.
Il faut aussi varier vos entraînements lors de vos sorties.

Par exemple :
50' Lent avec un essoufflement faible à modéré, vous devez tenir une conversation.
45' avec 20' d’échauffement lent puis de plus en plus rapide avec 10 minutes de 30''/30'' (en alternant 30''rapides et 30'' lent ou en marche rapide et finit par 15' lent pour le retour au calme.
40' avec 20' d’échauffement lent avec 10' à une allure soutenue, essoufflement ne permettant pas de soutenir une conversation et 10' lent de retour au calme.
Pensez bien, que si vous ne pouvez pas garder le rythme, que vous n’êtes pas le premier ni le dernier non plus à être dans cas.
© Copyright athle-lesparre-medoc.fr 2017 - 25 ROUTE DE BORDEAUX Tribunes Stade Municipal 33340 LESPARRE MÉDOC - TOUS DROITS RESERVES